Les médias, tous les mêmes ?Retour sur la 12ème édition des assises du journalisme à Tours

Du 13 au 16 mars s’est tenue la 12ème édition des Assises internationales du journalisme à Tours. Les débats de cette année étaient orientés sur la question du pluralisme dans les médias mais aussi la diversité au sein des rédactions. Des questionnements nécessaires dans une période où le journalisme fait face à la défiance grandissante de son public.

La problématique a le mérite d’être claire. Dans un contexte où la confiance envers les médias est sans cesse remise en cause, la question de la diversité et du pluralisme est au cœur des enjeux. Cette diversité désigne à la fois le traitement de l’actualité mais aussi le profil de ceux qui font l’information.

Tours, capitale du journalisme depuis 2016

Voilà désormais trois ans que la ville de Tours accueille en mars les assises internationales du journalisme. L’espace de trois jours, les débats gravitent autour d’une thématique liée aux enjeux du métier. Difficile pour moi de manquer ce rendez-vous auquel j’ai assisté pour la quatrième fois. Contrairement aux années précédentes, l’événement a pris place au MAME de Tours, une ancienne imprimerie devenue aujourd’hui « une cité de la création et de l’innovation ». Après deux années passées à couvrir l’événement pour mon école de journalisme, me voici journaliste titulaire de sa première carte de presse.

Jeudi 14 mars, les conférences étaient nombreuses et il fallait faire des choix. Les miens se sont portés sur quatre tables rondes. Un atelier de recherche sur la question de la pluralité de l’information, une conférence autour de la place des femmes dans les rédactions mais aussi une discussion sur la question de l’Europe dans les médias. La journée s’est clôturée par le grand débat de ces Assises : les journalistes sont-ils tous les mêmes ? Les échanges étaient animés sur cette question avec un consensus autour de la nécessaire remise en question des pratiques mais aussi une diversification des profils dans les écoles. Chance aux concours, formations publiques ouvertes aux boursiers, éducation aux médias… Toutes ces solutions pour plus de diversité doivent se poursuivre et se développer.

L’expression  » les invisibles » est souvent revenue dans les discours des intervenants, que ce soit pour évoquer ces journalistes qui exercent leur métier dans la précarité ou encore pour qualifier ceux dont on ne parle pas dans les médias et qui se sentent mis à l’écart.
L’ensemble de ces débats évoquent des valeurs essentielles et il en va de notre devoir de journalistes de les faire respecter.

Les temps forts des conférences en cinq tweets

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s