L’esprit #Hackathon s’invite à Ouest-France

Ce dernier week-end de juin a été marqué par une expérience inédite à Ouest-France, un hackathon auquel étaient conviés tous les employés du groupe SIPA. Nous étions une vingtaine de participants à avoir dit « oui » pour cette grande première, malgré le soleil et les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Lorsqu’on travaille au sein de son service, difficile d’apprendre à connaître ses collègues. Qu’ils soient journalistes, techniciens ou commerciaux : au sein des grandes entreprises, c’est à chacun son métier. La hackathon vient briser les frontières et rassembler les savoir-faire autour d’un projet d’innovation.

1. Présenter son idée en une minute

Encadrés par deux professionnels du monde des start-up, nous avons commencé par « pitcher » nos idées en 60 secondes. En tant que journaliste chez Ouest-France étudiant, j’ai souhaité me lancer dans un projet d’application à destination de cette cible, afin de proposer des contenus pertinents en rapport avec la ville d’origine et les centres d’intérêts des utilisateurs. Une fois les idées exposées, des groupes se sont formés autour de chaque projet. Le fil rouge de ce week-end concernait les outils de demain pour un journalisme à valeur ajoutée.

2. Définir les besoins de son utilisateur et incarner son projet

Par groupe de 3 à 5 nous nous sommes lancés dans la course avec comme première étape : la définition d’un besoin. Ensuite, il fallait imaginer un persona, soit l’incarnation de notre public cible. Une fois ces éléments éclaircis place à notre solution. Munis de nos posts-it et nos feutres, nous avons étalé sur le mur toutes les idées qui nous venaient à l’esprit.

3. Trouver les solutions adaptées aux besoins

Contenus éditoriaux, fonctionnalité de l’application….Il a fallu rassembler les idées entre elles. Et ça, notre équipe n’en manquait pas. Elle était composée de deux journaliste, un data scientist, un spécialiste du suivi d’audience en ligne et une experte en test de logiciel. Chacune de nos compétences a su se compléter autour du projet, baptisé PEP’S.

IMG_20180701_152151.jpg

 

PEP’S est donc une idée d’application mobile à destination des jeunes actifs qui souhaitent se connecter à leur ville. Lorsqu’on arrive sur un territoire inconnu, accéder à une information pertinente sur ce qu’il se passe autour de soi nécessite de passer par de nombreux canaux d’information. Nous nous sommes concentrés sur une cible de 18-34 ans qui sont mobiles et veulent avoir accès à leurs informations rapidement et à tout momentL’idée était d’avoir une proposition éditoriale ciblée mais aussi des idées de sorties et des bons plans à travers une carte géolocalisée et une partie agenda. Afin de concrétiser notre projet, nous avons élaboré un prototype d’application.

4. Convaincre le jury en quatre minutes chrono

Le deuxième jour a été rythmé par l’entraînement pour passer à l’oral devant un jury qui représente la direction d’Ouest-France. A l’issue de la délibération, notre projet a remporté la prix du meilleur modèle économique.

Ce premier hackathon aura permis de créer des liens entre des corps de métiers a priori très différents. Nous avons su unir nos forces et compétences au nom d’un projet certes fictif, mais qui a réussi à défier notre créativité.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s