Orientation : 8 conseils pour surmonter la peur des filières sélectives

En cette période où la réforme sur l’accès à l’université fait beaucoup parler d’elle, il m’a semblé pertinent d’évoquer avec vous la question des filières sélectives dans le supérieur.  De l’école de journalisme de Tours en passant par le master Web Editorial, à travers mon expérience j’ai appris à dépasser l’appréhension liée aux épreuves d’admission pour accéder aux filières de mon choix.

Dans cet océan d’offres de formations,  une forme d’auto-censure peut s’installer chez les jeunes en fonction de l’origine sociale, du sexe ou encore de la position géographique. Or rien n’est insurmontable si l’on s’en donne les moyens.  Voici donc mes quelques conseils pour démystifier la sélection.

1 – S’investir

Faites des stages découvertes ou engagez vous associativement pendant vos années lycée. Ces années sont précieuses, n’hésitez pas être curieux de tout et d’explorer des horizons. Si vous ressentez un déclic dans un environnement qui vous plait, passez à l’étape suivante.

2 – Se documenter

Renseignez vous VRAIMENT sur les formations que vous visez. L’orientation est un moment essentiel dans la vie d’un jeune adulte, il est donc tout aussi important de lire et de se documenter sur les options que proposent les universités et autres écoles.

3 – Echanger

Déplacez vous aux portes ouvertes et autres salons de l’étudiant. Echangez avec des personnes qui ont déjà intégré la formation que vous visez, leurs expériences vous permettront d’avoir des exemples concrets en tête. Les parcours des autre sont souvent inspirants et peuvent beaucoup rassurer.

4 – Soigner son dossier

Passez du temps sur la construction du dossier. Un CV et une lettre de motivation ça se travaille. Ne demandez surtout pas à quelqu’un de parler à votre place. C’est votre projet que vous défendez, avec vos mots. Plus votre démarche sera sincère plus elle sera valorisée. Toutes les expériences qui mettent en avant votre investissement sont bonnes à mentionner.

5 – Anticiper

Si votre formation comporte des concours écrits, procurez-vous les épreuves écrites des année antérieures. Ces précieuses archives vous permettrons encore une fois de démystifier l’épreuve et de briser la glace. À partir de là,  vous pouvez demander de l’aide à votre entourage pour réviser certains sujets à plusieurs.

6 – Adopter un regard critique

Lisez le plus de choses possibles en lien avec la filière qui vous intéresse. Vous pouvez également assister à des conférences professionnelles qui analysent les évolutions du domaine qui vous intéresse. Nourrissez vous  quotidiennement d’informations qui concernent les enjeux liés à votre domaine de prédilection.

7 – Ne pas négliger les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui un outil incontournable pour échanger son expérience avec des gens passionnés des mêmes domaines que vous. Ils permettent de valoriser ses expériences mais aussi de mettre en place une vieille sur les sujets qui vous intéressent. C’est également le début d’un bon réseau professionnel.

8 – Prendre du recul

Ne vous mettez pas la pression. Il y a rarement des recettes toutes faites pour passer des concours, si ce n’est travailler. Dites vous que si vous ne parvenez pas à intégrer la formation de vos rêves cette année ce n’est pas une fatalité. Vos aurez toujours la possibilité de retenter l’année suivante ou de parvenir à vos fins d’une autre manière.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s