La campagne d’hiver des Restos du cœur est lancée en Indre-et-Loire

A quelques kilomètres de Tours, dans son entrepôt de 1 300m2, l’antenne départementale des Restos du cœur réceptionne chaque matin les stocks de nourriture pour  cette 32ème campagne d’hiver. En Indre-et-Loire, 1 million de repas ont été distribués l’an passé, dans 19 centres différents.

carte_restos_du_coeur
Carte de France de la distribution des repas. (Source :  Bilan annuel des Restos du coeur)

 

« Lors de la précédente campagne d’hiver il y avait 6 000 personnes dans le besoin », explique Maurice Diot, président bénévole des Restos du cœur d’Indre-et-Loire.  Parmi les nouveaux bénéficiaires, on compte de plus en plus d’étudiants. Selon les statistique du département, environ 18% des personnes aidées ont entre 18 et 25 ans. Pour faire face à cette nouvelle demande, un accueil est réservé aux étudiants chaque samedi matin à Tours centre. Les sans-emploi restent quant à eux majoritaires, ils représentent 42% des aidés par les restos du coeur. Pour cet hiver,  Maurice Diot n’est pas très optimiste et affirme que les chiffres « risquent à nouveau d’être à la hausse ».

 « Les fruits et légumes sont les plus difficiles à obtenir auprès des fournisseurs. On souhaite pouvoir assurer des repas équilibrés, adaptés aux familles et aux cultures. » -Maurice Diot, président de l’antenne départementale des Restos du coeur

Au sein de l’entrepôt, les palettes imposantes sont organisées par rayon. On y trouve du café, des conserves ou encore du riz en grande quantité. Dans une chambre froide située à proximité, les fruits et légumes sont empilés par catégorie et par date d’expiration. Ce matin, ce sont 3 tonnes de bananes qui ont été réceptionnées, elles devront rapidement être triées puis envoyées dans les centres. « Les fruits et légumes sont les plus difficiles à obtenir auprès des fournisseurs. On souhaite pouvoir assurer des repas équilibrés, adaptés aux familles et aux cultures » poursuit Maurice Diot.

Conserves de légumes et plats cuisinés privilégiés

L’association nationale des Restos du cœur alimente un quart des stocks en Indre et Loire. Les trois quarts restants sont assurés par les supermarchés locaux qui fournissent les produits proches de la péremption. Dans l’entrepôt, les bénévoles assurent le tri des produits en fonction des besoins  des centres de distribution  « Sur nos fiches de commande on a les quantités de produits en kilogrammes. Ce qui part le plus en ce moment ce sont les conserves de légumes et les plats cuisinés » témoigne une bénévole.

Environ 1 300 tonnes de denrées sont réceptionnées chaque année par l’antenne d’Indre et Loire mais les centres de distribution mettent aussi à disposition des vêtements, ou encore des livres. Selon les derniers chiffres de l’observatoire des inégalités, la France compte entre 5 et 8 millions de personnes en situation de pauvreté. En 2015, la campagne d’hiver avait permis à 926 000 personnes en France de bénéficier d’un repas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s